Version imprimable

Historique : la Genève internationale

La région de Genève est active dans le domaine de la gouvernance mondiale de l’environnement depuis plusieurs décennies.Les préparatifs de plusieursréunions historiques se se sont déroulées dans la région.

  • En 1961,le siège de l’UICN s’est déplacé de Belgique à Morges. Cette même année, après plus d’une décennie de difficultés de financement, d’éminentes personnalités, notamment des scientifiques, ainsi que des hommes d’affaires, ont décidé de créer un fond complémentaire (Fond Mondial pour la Vie Sauvage) pour  se concentrer  sur la collecte de fonds, les relations publiques, et la croissance du publique soutenant la conservation de la nature. Le document fondateur,  le Manifeste de Morges marque le début du WWF tel que nous le connaissons aujourd’hui.
     
  • Au printemps de 1971, le Secrétariat de la Conférence des Nations Unies sur l’environnement humain a lancé des plans pour un séminaire approfondi sur les questions de développement et environnement. Cette conférence a eu lieu à Founex, en juin de la même année. Le rapport subséquent de Founex a joué un rôle crucial dans la création des bases de la conférence de Stockholm en 1972. Le rapport montre que bien que  des inquiétudes pour l’environnemental émergent des modes de production et de consommation du monde industrialisé , beaucoup des problèmes environnementaux dans le monde, sont le résultat de sous-développement et de pauvresse. Ce fait a été un facteur clé dans la persuasion de nombreux pays en développement  à participer à la Conférence de Stockholm de 1972.
     
  • En 1975,  la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES) est entrée en vigueur et son secrétariat s’est établi à Morges, où l’UICN y avait son siège.
     
  • En 1983, la Commission mondiale sur l’environnement et le développement, connue sous le nom de la Commission de Brundtland, a été créée. En mai 1984, une réunion organisationnelle de la Commission s’est déroulée à Genève pour adopter des règlements de procédure et d’opération et pour nommer un Secrétaire Général à la tête du projet. En juillet de 1984,  le Secrétariat s’est établi à Genève, temporairement au Centre de Morillon et plus tard au Palais Wilson.
     
  • En 1987 “Notre Futur Commun” (Brundtland Report) est publié. Il entre lie des problèmes et, pour la première fois, il guide vers des solutions globales compréhensives. Il met aussi en avant le terme «développent durable ».  
     
  • En 1988, le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) est créé avec trois groupes de travail afin d’évaluer les dernières mises à jour des recherches  scientifiques, techniques, et socio-économiques dans le domaine du changement climatique. Le secretariat du GIEC à son siege à Genève.
     
  • En 1998, le Centre “Notre avenir à tous” est fondé à Genève pour fonctionner comme un point de repère pour le suivi des activités pour le rapport Brundtland.
     
  • Deux des quatre réunions de préparation du  “ Sommet de la Terre de Rio” se sont tenues à Genève en 1991.
     
  • L’Académie de l’environnement a été créée en 1991 par la Confédération Suisse et le Gouvernement genevois dans le but de créer un lien institutionnel entre la science et la prise de décisions dans le domaine environnemental du développement  durable.
     
  • En 1992, le répertoire « Genève et l’Environnement » a été publié par Michael Foley Associés,  l'ancienne Académie internationale de l'environnement et de l'Etat de Genève.
     
  • Depuis le « Sommet de la Terre de Rio » en 1992, la plupart des organisations de poids mondial à Genève, ont développé leurs travaux sur les questions  environnementales en lien avec leurs activités. 
     
  • Au cours de la dernière décennie,  Genève a connu une croissance rapide d’expertise dans le domaine de l’environnement. Des nouvelles organisations ainsi que de nouveaux programmes on rejoint la région (Secrétariat ONU-REDD, SUN, etc.) couvrant de nouvelles thématiques (déchets électroniques, technologies vertes, , etc.)
     
  • En 2007,  Le Secrétaire Général de l’ONU, Ban Ki-moon a donné  à toutes les organisations le mandat de rendre leurs activités plus durables et de se concentrer sur les problèmes reliées au Changement climatique, deux ans avant la Conférence de Copenhague sur le changement climatique.
     
  • Aujourd’hui, le Grand Genève joue un rôle essentiel dans la politique internationale de l'environnement. De nombreuses organisations internationales, des forums, des fédérations et des organisations non gouvernementales y ont leur siège. Les domaines thématiques clés de la région sont: l’économie / ommerce vert, santé et environnement, produits chimiques, la conservation de la nature (hub de Gland), le climat, l'eau, droits de l'homme et des catastrophes prévention des risques.