Version imprimable
Guide vert de Genève

Service Substances chimiques et déchets du PNUE

PNUE Substances chimiques, DTIE
Maison internationale de l’environnement
11-13 chemin des Anémones
CH-1219 Châtelaine (Genève)
Tel: 
(+41 22) 917 81 92
Fax: 
(+41 22) 797 34 60
Courriel: 
Contact: 

 Leila Younossi (General queries)

Description

Le PNUE Substances chimiques est le moteur principal du système des Nations Unies pour les activités du PNUE touchant à la gestion rationnelle des substances chimiques. Il vise à promouvoir la sécurité chimique et à fournir aux pays l’accès à l’information sur les substances chimiques toxiques. Le PNUE Substances chimiques est l’une des organisations clés engagées dans la mise en œuvre de l’Approche stratégique de la gestion internationale des produits chimiques (SAICM), adoptée début 2006, et fait office de secrétariat pour le SAICM.

Type d'organisation: 
Organisations intergouvernementales
Création: 
1976
Effectifs: 
40 personnes
Chef/directeur: 
Achim HALPAAP
Activités: 

Les objectifs du PNUE Substances chimiques se réalisent à travers des activités diverses:

  • le renforcement des capacités pour promouvoir la gestion rationnelle des substances chimiques dans les pays en développement et les pays en transition, y compris l’assistance par rapport au développement des infrastructures juridiques et institutionnelles, l’intégration de la gestion rationnelle à la planification du développement et la formation dans le domaine de l’accès à l’information;
  • l’évaluation des risques, la gestion des risques et la communication, y compris dans le domaine de la gestion rationnelle des pesticides, où son travail consiste à promouvoir et renforcer les capacités des pays par la diffusion d’outils de formation et d’orientation et par des partenariats avec des institutions gouvernementales et non gouvernementales;
  • des activités liées à des substances chimiques spécifiques telles que le mercure, le plomb et le cadmium, et le soutien à un groupe à composition non limitée sur le mercure, chargé de l’examen et de l’évaluation des options pour améliorer les mesures volontaires et des instruments juridiques internationaux nouveaux ou actuels;
  • des activités liées aux accords multilatéraux spécifiques tels que la Convention de Rotterdam sur la procédure de consentement préalable en connaissance de cause applicable à certains produits chimiques et pesticides dangereux qui font l’objet d’un commerce international et la Convention de Stockholm sur les polluants organiques persistants, comprenant un appui technique à la gestion des PCB et l’identification des sources et des rejets de dioxines et de furanes, ainsi que la gestion rationnelle des pesticides POP et l’identification de produits de remplacement pour ces pesticides.
Coopération: 

avec les gouvernements, les OIG comme l’OCDE, les ONG, et les agences de l’ONU comme la PNUD, la FAO, l’OMS et l’UNITAR.

Publications: 

Consulter le site Web

.

Mots-clés: 
santé
agriculture & pêche
atmosphère
conventions
eau douce
sensibilisation du public
agenda 21
renforcement des capacités
oceans
enterprises & environnement
systèmes d'information
pauvreté
produits chimiques
déchets dangereux
déchets